Loading... (If this message doesn't disappear after a few seconds, please check that JavaScript is enabled in your browser settings.)

Hella Jongerius and Louise Schouwenberg / Guest: Alexandre Humbert

When? 12.10.18 - 13.01.19 Where? Mudam Luxembourg – Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean 3, Park Dräi Eechelen L-1499 Luxembourg

HELLA JONGERIUS AND LOUISE SCHOUWENBERG

BEYOND THE NEW

Guest: Alexandre Humbert

Guest presentation of the film The Door by designer Alexandre Humbert featuring Alvar and Aino Aalto, Sanatorium Paimio (mobilier d’une chambre), 1931-1933, Mudam Luxembourg Collection

12.10.2018 – 13.01.2019

Mudam Luxembourg – Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean

mudam.lu

Vernissage, 19.10.2018, 18h30

Organisateur : Mudam Luxembourg – Musée d’Art Moderne

Grand-Duc Jean

Avec le soutien de : Bilia-Emond

Beyond the New.

Pour un retour aux fondamentaux.

Avec l’installation Beyond the New au Mudam, Hella Jongerius et Louise Schouwenberg revendiquent un retour aux fondamentaux du design et interrogent la course effrénée à la nouveauté et à la surconsommation. L’exposition questionne de manière subtile le décalage entre notre expérience du design dans la vie quotidienne et la manière dont nous appréhendons ces mêmes objets dans un contexte muséal.

Le manifeste Beyond the New – A Search for Ideals in Design, présenté par Hella Jongerius et la critique Louise Schouwenberg en 2015 lors de la foire du design Salone del Mobile à Milan, soulève de manière provocatrice les questions fondamentales du design : le marché exige en permanence des créateurs qu’ils produisent des formes de design qui attirent l’attention et qui se vendent bien. Comment s’y prendre alors pour repérer toute réelle innovation à l’origine d’une véritable innovation culturelle ?

Lorsqu’elles sont invitées à réaliser une installation in situ pour Die Neue Sammlung – The Design Museum à Munich, elles décident de créer un prolongement du manifeste de 2015 et de prendre comme point de départ l’installation A Search Behind Appearances de 2016 (produite sur invitation de la Serpentine Gallery et exposée dans les vitrines de la Rinascente à Milan). « D’un côté, le musée est un lieu idéal pour apprécier les multiples significations culturelles que recèle le design. Les visiteurs peuvent y déterminer quelles pièces relèvent de l’innovation culturelle au moment de leur conception et lesquelles ont su conserver cette portée depuis lors. D’un autre côté, on peut se demander si un musée est capable de révéler le fossé entre un design artefact culturel et un design produit commercial ? »

De multiples installations invitent les visiteurs à éprouver à quel point des contextes différents influencent l’appréhension de choses fonctionnelles. Des objets à la fonctionnalité arrêtée présentés sous d’autres angles, d’autres composés de lettres, de mots et de questions invitant à des lectures multiples, questionnent l’essence même du design, les contextes dans lesquels il se développe davantage et comment un nouveau design est lié aux domaines culturels et historiques.

Le décalage évident qui existe entre l’expérience directe d’objets du quotidien et la manière dont on les perçoit dans un contexte muséal confronte le public aux différents rôles que le design peut jouer.

En résulte des questionnements légitimes sur le potentiel du design et son exploitation, sur l’importance du processus d’expérience pratique pour créer de l’innovation, sur les relations des choses et des objets à leur contexte et aux individus. La multiplicité des objets que tout un chacun prend pour acquis dans sa vie quotidienne devient sujet à réflexion. La manière de montrer les choses différemment fait réfléchir sur les raisons pour lesquelles ces objets ont été collectés dans un premier temps, en quoi ils ont été innovants et pourquoi certains d’entre eux font actuellement partie de collections de musées.

Hella Jongerius, qui a ouvert son studio Jongeriuslab en 1993, fait partie d’une jeune génération de designers qui a exploré l’émergence du design conceptuel et la manière dont le design industriel pourrait mieux répondre à nos besoins émotionnels et physiques. Elle s’est faite connaître pour son art de marier les techniques industrielles et l’artisanat, les technologies de pointe et la faible technicité, le traditionnel et le contemporain. Reconnue pour son utilisation rigoureuse des couleurs, elle enquête sur le potentiel contemporain des textiles et des couleurs et agit réellement comme un filtre entre l’industrie et les consommateurs.

Louise Schouwenberg est, quant à elle, théoricienne, professeur et directrice du Master Contextual Design à l’Académie du Design d’Eindhoven. Son bagage académique en philosophie, psychologie et sculpture l’a amenée à devenir théoricienne du design. Pour elle, « le design mêle étroitement le quotidien des individus à la société comme une entité. C’est pourquoi une exposition de design ne présente pas uniquement des objets, mais aussi des réalités construites et idéalisées. »

À l’occasion de cette exposition, le Mudam a passé commande d’un film au designer Alexandre Humbert, prenant comme point de départ l’oeuvre des architectes et designers finlandais Alvar et Aino Aalto, Sanatorium Paimio / mobilier d’une chambre (1931-1933), issu de la collection du musée. Le film The Door vient compléter l’exposition et invite à la relecture des archives, des matières et des fonctions en proposant une voie vers une création holistique où les objets communiquent des valeurs aux utilisateurs.

PUBLICATION

BEYOND THE NEW. ON THE AGENCY OF THINGS

LOUISE SCHOUWENBERG ET HELLA JONGERIUS

La publication comprend un essai philosophique sur la différence entre choses et objets ainsi qu’une conversation hypothétique entre Louise Schouwenberg, Hella Jongerius et trois voix de l’histoire du design : Anni Albers, Walter Gropius et Johannes Itten.
Graphisme : Irma Boom
Publié par : Die Neue Sammlung / Koenig Books Ltd.
En vente à : Mudam Boutique

Shortcut

Hella Jongerius and Louise Schouwenberg rethink the installation Beyond the New – originally produced in 2017 – which questions the discrepancy between our experience of design in daily life and the way in which we apprehend the same objects in a museum context. Numerous installations invite visitors to experience how different contexts influence our apprehension of functional things.

View of the installation A Search Behind Appearances by Hella Jongerius and Louise Schouwenberg in 2015 © Photo: Labadie-Van Tour
View of the installation Beyond the New by Hella Jongerius and Louise Schouwenberg at Die Neue Sammlung – Pinakothek der Moderne in Munich, 2017. Photo © Roel van Tour
Detail of the fabrics with woven sentences, questioning the essence of design within various contexts. Photo © Roel van Tour
Organised by Mudam With the support of Bilia-Emond