Loading... (If this message doesn't disappear after a few seconds, please check that JavaScript is enabled in your browser settings.)

HANDLE WITH CARE – PORTUGUESE PROJECTS

When? 19.10.18 - 03.12.18 Where? Centre Culturel Portugais – Camões 4, Place Joseph Thorn L-2637 Luxembourg-Ville

HANDLE WITH CARE – PORTUGUESE PROJECTS

DESIGNERS : Ana Rita António, André Teoman, Carlos Mensil, BrunoMMCarvalho, Eneida Tavares, Jorge Carreira, Luis Nascimento, Martinho Pita, Miguel Rios, Samuel Reis, Rita Pereira, Vitor Agostinho

19.10 – 03.12.2018

Centre Culturel Portugais – Camões

Vernissage

20.10.2018, 18h00

Commissaire : Guilherme Braga da Cruz

Organisateur : Centre Culturel Portugais – Camões

Attention fragile !
Le verre dans tous ses états

Réuni autour du curateur Guilherme Braga da Cruz, fondateur de la galerie Show Me à Braga au Portugal, un groupe de designers et d’artistes portugais présente au Centre Culturel Portugais – Camões des créations en verre, pour notre plus grand plaisir.

Traité sous différentes formes, le verre peut prendre une signification naturaliste, comme avec les bouteilles Cerne de Samuel Reis. La bouteille, qui par définition contient du liquide, en particulier de l’eau, représente l’intérieur d’un arbre, son noyau, où autrefois la sève se diluait, se propageant et nourrissant la structure de la plante, allant jusqu’aux branches et aux feuilles délicates. Le coeur, qui donne son nom aux pièces de Samuel Reis, représente déjà le vide du tronc que le designer remplit avec la technique du verre soufflé. De la couche de verre, autrefois liquide et chaude, résulte une texture complexe de veines sinueuses venant de l’intérieur du tronc, laissant des marques naturellement imprimées. L’éclat revient à l’intérieur de l’arbre et avec lui, illumine le cours de la vie.

Dans l’optique d’une conception du design pour la vie, il s’est progressivement détourné d’une vision industrielle du design, qui n’admet pas d’erreur ou de hasard, et qui veut « contrôler » les desseins de la nature, « autodéterminée », « autorégulatrice », agissant pour son compte, indépendamment des désirs de l’homme.

La fascination pour ce mystère « autorégulateur » s’inscrit de nos jours dans les objectifs du design contemporain, laissant la nature dicter la forme. Les moules, qui sont ici les troncs creux, définissent la « substance » aristotélicienne, en sculptant les formes de la bouteille sur la matière chaude du verre. Ainsi, dans une perspective « hylémorphique », il ne peut y avoir de forme sans matière ou de matière sans forme.

Les pièces de Samuel Reis, ainsi que celles de Luis Nascimento, Vitor Agostinho, Rita Pereira, Jorge Carreira et Martinho Pita, représentent cette tension entre la matière et la forme. Elles ne peuvent être de simples bouteilles ou cruches, si elles n’ont pas été préalablement rainurées par les moules, qui définissent leurs propriétés.

La référence à l’esthétique naturaliste est également mise en évidence par André Teoman dans sa lampe suspendue Pico. À l’intérieur d’une cloche, la forme précieuse d’une montagne colorée scintille. Derrière cette pièce semble apparaître un message de protection de la nature. Elle rappelle à celui qui en jouit, que la nature est elle aussi protégée par des fines couches, qui peuvent à tout moment se briser et se désintégrer.

Miguel Rios et Eneida Tavares, dans un esprit tout à fait contemporain, rappellent quant à eux le droit à la mémoire. Ils définissent les objets dans ce qu’ils ont de local et de singulier. Le design a finalement conquis l’esthétique industrielle, le droit à l’émotion, au plaisir, au divertissement et à l’histoire. Avec le plasticien Carlos Mensil et les designers Ana Rita Antonio et BrunoMMCarvalho, c’est l’éternelle et complexe séduction entre art et design qui est questionnée. Guilherme Braga da Cruz réussit à mettre en scène des objets contemporains en verre tour à tour surprenants, inventifs, raffinés et pleins de poésie. Ces objets ont tous en commun le verre, ce matériau en constante mutation dans lequel coexistent une pluralité de conceptions et manières de faire.

Tout en usant d’un ton humoristique, les oeuvres Chapa 5 de Carlos Mensil font émerger des sujets sérieux tels que l’art conceptuel, en exposant des peintures faisant allusion au verre, tout en ne représentant que l’idée du verre. En y regardant de plus près, le visiteur se rend compte qu’il ne s’agit que de fines feuilles de métal qui, à leur tour, donnent l’impression du verre brisé.

Shortcut

Gathered around the curator Guilherme Braga da Cruz, a group of Portuguese designers and artists present glass creations at the Portuguese Cultural Centre – Camões.

Rita Pereira, No title, 2018 © Photo : Rita Pereira
Martinho Pita, GOTA, 2016 © Photo:David Vidal,courtesy of the Show Me gallery